Un modèle prédictif maya
Étude de l'utilisation des Systèmes d'Information Géographique dans le cadre d'un projet archéologique multi-échelles
Page précédente Table des matières Page suivante

Étude de l'utilisation des Systèmes d'Information Géographique
dans le cadre d'un projet archéologique multi-échelles

Mémoire d'ingénieur ESGT

Présenté par Sébastien Merlet

Résumé

Les Systèmes d'Information Géographique sont devenus des outils couramment utilisés dans le cadre de projets archéologiques en raison des possibilités qu'ils offrent en terme de stockage, d'organisation, d'analyse et de partage des données. Cette étude présente un exemple complet de mise en place d'un SIG pour le MesoAmerican Research Center, de la création d'une géodatabase et de ses protocoles d'utilisation à la réalisation de cartes de répartition de sites mayas pour la période du Classique Tardif. La méthode des Weights of Evidence analysée dans cette étude sert à produire un modèle prédictif permettant de déterminer des densités par classe de probabilités ainsi que la population totale d'une zone proche de la Réserve Archéologique d'El Pilar, au Bélize. Le modèle d'occupation des sols construit à partir de ce modèle en prenant en compte les méthodes d'agriculture et le cycle du milpa apporte des éléments nouveaux sur la relation des anciens Mayas avec leur environnement, ainsi que sur l'importance de la sauvegarde de ce patrimoine culturel par les jardiniers forestiers mayas modernes. Diverses modélisations de la répartition des Mayas à différentes échelles pour la région du Petén et le Système du Monde Maya sont également présentées, offrant de nouvelles possibilités de recherches.

Mots clés : Mayas, Modèle prédictif, SIG, Modèle de population, Modèle d'occupation des sols, Cycle du Milpa, Jardiniers forestiers, Classique Tardif, Projet Archéologique, Weights of Evidence

Summary

Geographic Information Systems have become commonly used tools in archaeological projects due to the possibilities they offer to store, organize, analyze and share datasets. This study presents a complete example of the implementation of a GIS for the MesoAmerican Research Center, from the conception of a geodatabase and its protocols of use, to the creation of maps showing the Maya settlement patterns for the Late Classic Period. The method of the “Weights of Evidence” analyzed in this study is used to produce a predictive model allowing one to determine densities for the different probability classes, as well as the total population of an area near the Archaeological Reserve of El Pilar, in Belize. The patterns of land use, built from this model by taking into account the agricultural methods and the Milpa Cycle, bring new elements about the relationship between Ancient Maya and their environment, and the importance of modern Maya forest gardeners safeguarding this cultural heritage. Various models of the distribution of the Maya at different scales for the region of Petén and the Maya World System are also presented, offering new research possibilities.

Keywords: Mayas, Predictive model, GIS, Population Model, Soils Use Model, Milpa Cycle, Forest Gardeners, Late Classic, Archaeological Project, Weights of Evidence

css Copyright © 2014 Sébastien Merlet (Sebeto) xhtml